• Expert en couleurs depuis 1899
  • 10 marques exclusives
  • Renforcez la créativité

Royal Talens respecte la confidentialité de vos informations

Nous utilisons des cookies fonctionnels pour analyser anonymement votre utilisation de notre site Web afin que vous obteniez un site Web sans faille et optimisé. Grâce aux cookies de personnalisation, nous pouvons adapter le site Web à vos préférences et à votre comportement.

Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous déposons ou si vous souhaitez le réinitialiser, accédez à notre page sur les cookies et à notre déclaration de confidentialité.

Les cookies fonctionnels garantissent que vous obtenez un site Web sans erreur et optimisé.
Ces cookies sont utilisés pour adapter les publicités à vos intérêts, à la fois sur royaltalens.com et sur d'autres sites Web. Ils offrent également la possibilité de créer des newsletters qui vous concernent personnellement.
Les cookies des médias sociaux vous permettent de publier des commentaires et de partager des informations avec vos amis et / ou votre réseau.
Outremer : ‘L’or bleue’
Histoires de Couleurs

Outremer : ‘L’or bleue’

L’outremer est une couleur qui s’adresse à l’imagination depuis le début du Moyen-âge. Le bleu intense a une excellente résistance à la lumière et fait irrévocablement partie de la palette de base. Mais jusqu’en 1828, seul le pigment naturel fut disponible. Une affaire coûteuse, surtout que le prix du pigment était plus élevé que celui de l’or pur.

Outremer : ‘L’or bleue’

D’origine, l’outremer fut extrait de la pierre semi-précieuse Lapis Lazuli, traduit littéralement par « pierre » (Latin) et « bleu » (Persan). C’est un procédé coûteux, qui demandait beaucoup de travail. Les pierres étaient broyées à la main et les impuretés y étaient  enlevées. La meilleure qualité de Lapis Lazuli fut, longtemps, creusée en Afghanistan où l’outremer était déjà utilisé dans les peintures murales du 6e et 7e siècle.

Pigment coûteux

Au début du 13e siècle, une méthode fut développée pour creuser un pigment encore plus pur. Cela réduisait nettement le rendement par pierre, donc le prix augmenta jusqu’à un niveau jamais vu ; il dépassa même le prix de l’or pur. Par contre, les peintres étaient tellement impressionnés par son intensité de couleur et sa résistance à la lumière que la demande ne cessa d’augmenter. De même en Europe de l’Est, où le Lapis Lazuli fut importé d’outre-mer en quantités croissantes à partir du 14e siècle. C’est à cette période qu’il doit son nom Outremer, qui dérive du Latin « ultra marum » ou bien « outre-mer ». Dû au prix élevé, le pigment ne faisait aucunement partie de la palette de couleurs courantes des peintres. Le plus fort, c’est que les maîtres hollandais du 17e siècle répercutaient les coûts de l’outremer sur les prix de leurs clients.

Caractéristiques 

Outremer est un pigment bleu avec des « traces rouges ». Mélangé avec des rouges bleuâtres, il offre beaucoup de possibilités pour créer des violets surprenants. De plus, la couleur outremer est souvent utilisée comme couche transparente dans la technique du glacis. Si appliqué en couche fine sur un support blanc ou en mélangeant avec un peu de peinture blanche, on obtient le bleu vif si caractéristique et intense.

Autres Histoires de Couleurs

Ultramarine

Ultramarine

Histoires de Couleurs
Magenta

Magenta

Histoires de Couleurs
Jaune indien

Jaune indien

Histoires de Couleurs
Carmin

Carmin

Histoires de Couleurs